L’Armée de l’Air et ses pièces détachées

C’est le site de l’Usine Nouvelle qui nous révèle les soucis de l’Armée de l’Air. Selon ce magazine, l’Armée de l’Air a un gros souci : près d’un avion sur 2 n’est pas en état de vol. En cause : des retards sur la maintenance. Le nouveau service en charge de ce dossier (Direction de la Maintenance Aéronautique) a bien l’intention de changer les choses. Et devinez comment ?

D’abord des contrats de performance seront passés avec les industriels du secteur et une mise en concurrence encore plus fréquente devrait permettre de s’engager à tenir des délais. En gros, la poule aux œufs d’or va être un peu plus attentive à la façon dont elle dépense ses deniers.

Mieux gérer les stocks

Mais ce n’est pas tout, et là c’est carrément une nouvelle façon de voir les choses. L’Armée entend miser sur les PME et les ETI « performantes dans le domaine de la transformation numérique, et notamment la maintenance prédictive qui tire profit du Big Data. » Car le chantier est important : il faut gérer des milliers de pièces détachées et les systèmes actuellement en place ne sont pas compatibles, ce qui implique des doubles saisies avec le risque d’erreur qui va avec.

Une problématique qui touche bien des secteurs d’activité industriels et pour lequel bien des solutions simples à mettre en œuvre ont été développées. Bienvenue au club !