TECHNICIEN DE MAINTENANCE : L’INDISPENSABLE SAUT DU 1.0 AU 4.0

C’est une révolution ou une évolution ? On ne saurait encore trancher mais une chose est certaine c’est que l’industrie change de visage avec l’apparition des nouvelles technologies. Les champs du possible s’ouvrent, les perspectives de croissance sont réelles, mais gare à ceux qui oublieraient le facteur humain dans cette aventure.

Sans hommes, sans femmes, point de futur dans l’industrie. Alors on pourra toujours déployer des trésors technologies, des solutions plus smart les unes que les autres, mais si au final les équipes ne sont pas formées ou disposées à les mettre en œuvre, c’est la stagnation assurée. Au mieux.

Car si aujourd’hui il est évident que le déploiement vers une industrie 4.0 est en cours, rarement on se pose la question de la place du technicien de maintenance dans cette transformation. Elle est pourtant essentielle.

Vous avez tous déjà rencontré le technicien 1.0. Mais si… voici son portrait-robot : c’est un « super » technicien, en général autodidacte, il connait toute l’installation par cœur (j’ai tout dans ma tête !), il est très expérimenté dans son domaine technique, il a toujours raison (en fait il n’a jamais tort), il sait tout faire (c’est parfois vrai, mais il le croit toujours), il râle souvent, il agit par réaction, l’adrénaline est son carburant, il refuse par principe tout changement ou amélioration qui bouleverse son quotidien.

Ça y est c’est plus clair ? Et c’est donc ce fameux technicien qui va devoir mettre en œuvre le futur. C’est lui qui va devoir s’intégrer dans une nouvelle logique, dans un paradigme évolutif ?

Le saut dans l’univers du 4.0 demande un certain nombre de qualités. Ce technicien devra posséder une formation théorique en maintenance (ou pas !), savoir analyser un problème et proposer des solutions qu’il ne saura pas toujours mettre en œuvre lui-même. En tout cas il aura compris que la technologie pouvait lui être utile et sera en grande demande d’innovation (parfois trop). Toujours est-il qu’en mode 4.0, notre technicien de maintenance écoute, apprend de ses pairs, sait se gérer et gérer d’autres intervenants en étant méthodique, ordonné et rigoureux.

Alors comment fait-on ce saut ? Il n’y a pas de solutions miracles mais sans doute un mix de pédagogie, de formation, de recrutement, d’ouverture d’esprit quant aux profils recherchés… une seule chose est certaine : le technicien est LA clé vers le futur !